Archives par mot-clé : Gamay

Beaujolais – Domaine Marc Jambon

Le Domaine Marc Jambon fait partie des domaines à suivre dans le Beaujolais.

L’exploitation familiale se compose aujourd’hui de 12 ha répartis sur les communes de Lantignié, Chiroubles, Quincié-en-Beaujolais, Fleurie, Régnié-Durette et Villié-Morgon.

Le domaine propose 24 vins à la vente à aller découvrir sur place ou, mieux encore, sur le salon des Vignerons de Gif-sur-Yvette.

Les AOP/AOC disponibles sont variées et prestigieuses :

  • AOP – AOC Beaujolais
  • AOP – AOC Beaujolais Villages
  • AOP – AOC Beaujolais Villages rosé
  • AOP – AOC Beaujolais Villages rouge
  • AOP – AOC Beaujolais blanc
  • AOP – AOC Chiroubles
  • AOP – AOC Fleurie
  • AOP – AOC Morgon

Les Beaujolais-Villages se déclinent en rouge et rosé.
Le Beaujolais blanc est issu du cépage chardonnay.
Les crus du Domaine sont le Fleurie, le Chiroubles et le Morgon.

La cave du domaine date de 1688, est longue de plus de 20 mètres et renferme de grands foudres centenaires en chêne d’une contenance de plusieurs milliers de litres chacun.
C’est aussi un lieu convivial idéal pour la dégustation.

Viticulteur de père en fils depuis quatre générations, Le Domaine privilégie la production de vins authentiques respectant l’originalité de leur terroir pour une plus grande typicité. Le respect des traditions allié à l’évolution des techniques respectueuses de l’environnement sont les maîtres mots de leur charte de production.

Ardèche – Domaine du Grangeon

Situé sur les hauteurs de Rosières, dans le hameau de Balbiac, Christophe Reynouard, producteur de vin au Domaine du Grangeon, en Ardèche, se distingue par des cuvées intenses et équilibrées, dignes des grands vins de pays des coteaux de l’Ardèche.

Maître de chai pendant 4 ans au domaine Georges Vernay à Condrieu, Christophe décide de créer sa propre cave constituée de vins de pays de l’Ardèche. En 1998, il reprend ainsi le domaine familial du Grangeon situé en Ardèche méridionale, à Balbiac, sur la commune de Rosières.

Le travail de Christophe consiste à mettre en valeur le terroir de l’Ardèche, tant dans la conduite de la vigne que lors de la vinification dans sa propre cave.

Le domaine s’attache particulièrement à la production de vins issus des cépages Syrah, Cabernet, Merlot, Gamay pour le rouge et Chatus, Viognier et Chardonnay pour les blancs.

Par ailleurs, le domaine fait partie des vignerons précurseurs du XXIème siècle qui ont redonné vie au Chatus, rarissime cépage typique des Monts d’Ardèche. Fierté des vignerons Cévenols, le Chatus, cuvée de longue garde du Sud Ardèche, est un vin épicé, charpenté, unique, comme les hommes, les terrasses et la culture qui en font sa renommée.

Cultivées sur les terrasses, appelées faysses de Rosières, le Domaine du Grangeon participe à la préservation d’un paysage de terrasses remarquables, labellisé en 1992 « Paysage de reconquête » par le Ministère de l’environnement.

Les vignes s’étendent sur une superficie de 17 hectares et sur un sol constitué de grès. La vigne préfère largement les sols pauvres. En effet, les bons vins naissent de sols ingrats, modérés en eaux et en nutriments. Pour se nourrir, la vigne étire ses racines profondément dans le sol.

Les vignes âgées sur les faysses supportent très bien la sécheresse et les vendanges sont réalisées exclusivement à la main.

Tout en respectant le terroir de l’Ardèche, Christophe l’interprète et la façonne. C’est ainsi qu’il fabrique un véritable vin de terroir et non un simple vin de cépage.

Les vins du Domaine du Grangeon

Les rouges :

Le Chatus est un cépage rouge ardéchois que l’on trouvait autrefois sur les terrasses, dites faysses. Les vignes sont visitées et agréées par une commission. Elles sont effeuillées au soleil levant dès la fin du mois de juin. La récolte se fait exclusivement à la main. La vendange est éraflée à 100%. Elle reste en cuve de 3 à 4 semaines, puis est tirée directement en fûts neufs où elle restera 23 mois sans sous-tirage. Le Chatus est un cépage qui conserve une bonne acidité à la maturité. Sa structure tannique et son acidité lui confèrent un bon potentiel de garde.

Le Chatus possède une particularité très intéressante : ses parfums sont sur des notes de fruits à l’alcool très marqués (mûres, pruneaux, nèfles, poivre gris). La bouche est d’une très bonne longueur, son attaque tannique laisse place à une fin de bouche soyeuse où l’on retrouve les parfums que l’on a au nez. La sortie de ce vin se fait le deuxième week-end de Décembre et une réservation au préalable est indispensable.

La Cuvée Bergougnou : elle est issue d’un assemblage de 2/3 de Merlot et 1/3 de Cabernet Sauvignon. Les cabernets sont effeuillés des 2 côtés. Les raisins sont vinifiés séparément, puis l’assemblage s’effectue dès la fin des vinifications. L’élevage dure de 12 à 16 mois sur lie en fût de 3 à 4 vins.

La cuvée La Blacheyrette : elle est issue d’un assemblage de deux cépages (50% de Chatus et 50% de Syrah), avec un élevage de 12 à 14 mois. L’assemblage se fait seulement 3 semaines avant la mise en bouteille.

La Cuvée Mon Cœur : issue de raisins rouges passerillés, la cuvée Mon Cœur est un vin fruité et sucré, mais pas trop, liquoreux, alcoolisé mais avec modération.

Cette cuvée d’un rouge intense délivre une superbe sensation de fruits frais, de framboise, de fraîcheur et d’acidité qui évitent la lourdeur en bouche, la réussite est à la hauteur du plaisir qui envahit le palais. Ce vin peut se boire soit en apéritif soit avec un dessert au chocolat par exemple.

Le gamay : cépage bourguignon qui existe depuis le XIVe siècle. Il a de la couleur, de la structure et une puissance aromatique discrète. Le Gamay peut se boire légèrement frais.

La Syrah : sa récolte se fait exclusivement à la main et les vignes sont effeuillées au soleil levant au début du mois de juillet. La cuvaison dure 4 semaines et plus, avec un pigeage deux fois par jour. Deux autres cuves de Syrah sont éraflées à 100%. L’élevage se fait en barrique bourguignonne pendant 12 à 18 mois sur lie fine sans soutirage. Le Syrah délivre de puissants arômes de poivre, de muscade et de réglisse, associés à la douceur de la violette. Ce cépage produit des vins de longue garde, denses et puissants.

Les Blancs

Chardonnay : L’élaboration du Chardonnay est identique à celle du Viognier. La différence se situe dans la durée d’élevage en barriques. Ce vin est élevé à la bourguignonne pour préserver ses arômes variés aux notes d’agrumes, de fruits secs ou encore de brioche.

La cuvée Fermiget : c’est un assemblage de 2/3 de Chardonnay et 1/3 de Viognier avec 12 mois de fût sur lie sans sous-tirage. Cette cuvée associe la finesse du nez du Viognier à la longueur en bouche du Chardonnay.

La Cuvée Grangeon : A base de cépage blanc Viognier, cette cuvée est issue de raisins passerillés, c’est-à-dire séchés à l’air libre pour l’enrichir en sucre. La fermentation dure 8 mois. Les levures s’arrêtent de fermenter naturellement par l’excès d’alcool et de sucre. Ce vin est issu d’une macération pelliculaire, avec une fermentation alcoolique et une malolactique en fût. Le vin blanc Grangeon est travaillé pour avoir une présence et une longueur en bouche.

Le Viognier : c’est un cépage blanc originellement cultivé dans les Côtes-du-Rhône septentrionales. Ce cépage produit un vin aux arômes marqués d’abricot et de pêche, souvent gras corsé, voire capiteux. Le vin est issu d’une macération pelliculaire avec une fermentation alcoolique et une malolactique en fût. Ce vin blanc élégant est travaillé pour avoir une présence et une longueur en bouche.

Le rosé :

Péquélou Rosé : Frais et intense, le Péquélou est un vin rosé issu de l’assemblage de 2 cépages différents : le grenache et le gamay. Ce vin rosé se déguste en apéritif, au repas ou pendant le dessert.

Lien vers le site du domaine

Bugey – La Ferme de Jeanne

   La Ferme de Jeanne, domaine viticole situé dans l’Ain, sur la rive droite du haut Rhône, entre Genève et Lyon, est situé plus précisément dans le secteur de Belley, entre le massif du Grand Colombier et la rive droite du Rhône. Il s’étend sur près de 10 hectares et repose sur des sols argilo-calcaires faiblement pentus, profitant d’un climat montagnard tempéré, favorable à une production viticole de grande qualité.

A l’origine du vignoble, la famille BALSOLLIER, une famille d’agriculteurs du cru. En 1981, Yves et Jacqueline BALSOLLIER se lancent dans la culture de fruits, céréales et de quelques vignes. Fort du succès que leurs vins pressés à l’ancienne rencontrent auprès des connaisseurs, Yves et Jacqueline deviennent viticulteurs à plein temps dès 1995. Depuis la notoriété du domaine et de ses vins n’a cessé de grandir dans la Région.

La qualité des vignes, la forte notoriété régionale des vins du Bugey, la vente en direct à une base de consommateurs amateurs et fidèles, sans circuit de distribution imposé, ont séduits Karine et Régis BERNARD, les actuels propriétaires. Ils ont repris le domaine en février 2018, en y associant Nadège ALLOUCH, Maître de chai, rejointe en novembre 2021 par William Majo, responsable de production expérimenté issu des grands vignobles de Savoie et qui les a rejoint par conviction des bienfaits de l’Agriculture Biologique.

Le Domaine commercialise différents vins : Chardonnay, Pinot, Gamay, Mondeuse, Rosé, Blanc de Blancs Brut méthode traditionnelle, Rosé demi-sec Méthode traditionnelle…
La production, en transition Bio depuis février 2018, est composée à 70 % de vins blancs, 25 % de vins rouges et 5 % de vins rosés. La séparation parcellaire des cépages est la suivante : 60 % Chardonnay, 6 % Jacquère, 2 % Molette; 22 % Gamay, 6 % Mondeuse et 4 % Pinot Noir.

En Hiver, lorsque la vigne dort, c’est le temps de la taille et du tirage des bois, du broyage des sarments, du pliage et de la réparation du palissage. Au printemps, vient le moment du palissage, de l’entretien des rameaux et des feuilles pour que la vigne puisse se concentrer sur les raisins tout l’été. Après cette phase de croissance et de maturation, arrive enfin l’heure des vendanges, juste avant le début de l’Automne.

Les raisins sont vendangés à la main pour être ensuite élevés en cuve après pressage dans de vieux pressoirs verticaux. L’élevage en cuve permet au vin de ne recevoir aucun élément aromatique de la part de son contenant. Seul le raisin s’exprime aidé par le savoir-faire du vigneron. Les soins de la vigne sont avant tout manuels ! Taille non mutilante (qui respecte le flux de sève, appelée taille Guyot-Poussard) et les vignes sont 100 % enherbées. Sous le rang, entretien par la tonte (à la débroussailleuse) et dans l’inter-rang broyage (1 fois l’an) puis roulage de l’herbe, Epamprage manuel (suppression des départs du cep situés trop bas).

La protection du vignoble est biologique à l’aide de cuivre, de soufre et de tisanes de plantes concoctées par leurs soins selon le stade de développement de la vigne. Ebourgeonnage manuel (pré-taille en vert). Palissage et cisaillage manuel. Pour un rendement maitrisé et de bonne qualité, la Mondeuse est vendangée en vert au printemps pour réduire le nombre de grappes lorsqu’elle est trop généreuse. Pour respecter et exhausser le raisin à la cave : Débourbage au froid, Levures indigènes, Pas de chaptalisation, ni acidification, Très peu de soufre ajouté (max 45mg/l SO2 total).

Les vins :

  • Les vins blancs : majoritairement constitués de Chardonnay et parsemés de Jacquère et de Mollette, sont disponibles en AOC Bugey Blanc sec et en AOC Bugey Brut Méthode Traditionnelle (pétillant). L’ AOC Bugey blanc est un assemblage de tous les Chardonnay. Jacquère et Molette sont vinifiées ensemble pour faire un vin unique vendu en Vin de France (« JM 2020 » pour la dernière cuvée).
  • Les vins rouges : chacun est dédié à un cépage : AOC Bugey Rouge Gamay, AOC Bugey Rouge Pinot ou AOC Bugey Rouge Mondeuse et incarnent des vins qui ont matière et personnalités.
  • Les vins rosés : un doux mélange de Gamay et de Mondeuse, proposés en AOC Bugey Rosé Méthode Traditionnelle (pétillant).

Plus de renseignements sur le domaine sur leur site : www.domainedelafermedejeanne.fr

 

Beaujolais – Domaine Chignard

Appellation principale du domaine, Fleurie est l’un des 10 crus du Beaujolais. Située entre Moulin-à-Vent au nord (et avec qui les vins sont souvent comparés) et Chiroubles et Morgon au sud, Fleurie produit des vins parmi les plus concentrés du beaujolais

La famille Chignard est arrivée à Fleurie en 1900. Installé au lieu-dit Le Point du Jour à 292 mètres d’altitude fait face aux Alpes. Le domaine couvre environ 10 hectares. Avec Cédric qui a repris les rênes en 2007, c’est désormais la 4ème génération à la tête du domaine. Celui-ci s’inscrit donc dans une longue tradition familiale.

L’exploitation couvre 8 hectares en appellation Fleurie, principalement sur le secteur des Moriers (au nord de l’appellation) célèbre lieu-dit du cru Fleurie. Le sol est constitué de vieux granits roses très altérés, avec un peu de Piémont en surface. Les racines plongent en profondeur entre les feuillets des roches, ce qui favorise ainsi un excellent drainage tout en permettant à la vigne de garder de la fraîcheur les années chaudes.

Le Domaine Chignard possède également 1 hectare en appellation Julienas au lieu-dit Beauvernay avec des terrains plein Sud mais bénéficiant la nuit de courants frais. La parcelle de Juliénas repose sur un sol très caillouteux de roches bleues et de quelques roches volcaniques.

Enfin 80 ares sont plantés en Beaujolais -Village sur le secteur de Jullié à une altitude de 350 mètres, posés sur de la roche bleue.

Les vignes de cépage Gamay ont plus de 60 ans en moyenne, cultivées selon les méthodes de la lutte raisonnée. Les sols sont travaillés et labourés, la vigne est taillée en gobelet et les rendements sont toujours très maîtrisés. Récoltés manuellement, avec un tri à la parcelle, les raisins bénéficieront de 6 à 10 jours de cuvaison, en grappes entières en levures indigènes, avant d’être vinifiés. Le but est d’obtenir des vins fins et fruités, avec une bonne structure.

En termes de vinification, le domaine cherche à produire d’une très grande finesse, avec un fruit intense. Les raisins ne sont pas égrappés ou seulement partiellement, conformément à la méthode traditionnelle beaujolaise. La proportion de barrique, de fûts ou de cuves dépend pour l’élevage du millésime.

Le domaine dispose de deux cuvées. Le Fleurie issu du terroir Les Moriers, marqué par des arômes floraux et une grande souplesse en bouche et la cuvée « Vieilles Vignes », concentrée, avec de la longueur en bouche, des tanins bien présents et un grand potentiel de garde.

Préserver et conserver le patrimoine viticole familial est au cœur de l’esprit familial.

Production environ 45 000 bouteilles

Les cuvées :

  • AOP Beaujolais-Villages rouge
  • AOP Beaujolais-Villages rosé
  • AOP Fleurie Les Moriers
  • AOP Fleurie Cuvée spéciale
  • AOP Juliénas Beauvernay

Site web : https://domaine-chignard.com/

Adresse : DOMAINE CHIGNARD – Le Point du Jour – 69820 Fleurie