Tous les articles par LML

Provence, Bandol – Domaine Les Luquettes

Ce Domaine familial, sur des terroirs alliant soleil et fraîcheur maritime à La Cadière d’Azur, a été fondé en 1843. Il fait aujourd’hui 15ha.

Les vigneronnes, mère et fille, Elisabeth et Sophie qui a repris le flambeau, travaillent de concert, nous offrant des vins ronds et soyeux. Avec le père, Michel, qui apporte une aide précieuse partout où cela s’avère nécessaire, et plus récemment après ses études d’œnologie le fils, Ludovic, voilà qui forme une équipe sympathique, soudée et dynamique.

Sélection massale issue de vignes des grands parents, travail sans herbicides ni pesticides, le domaine se maintient proche de l’agriculture biologique depuis plusieurs décennies. Les vendanges sont manuelles, tant sur l’AOP Bandol que l’IGP Mont Caume. Le pressoir d’origine (1852) du Domaine extrait en douceur, parfait pour l’élégance souhaitée.

LES VINS

A tout seigneur tout honneur : AOP BANDOL

  • Bandol rouge (Mourvèdre, Grenache)
  • Bandol rosé:(Mourvèdre, Cinsault)

A ne pas manquer : IGP MONT CAUME
Même terroir (la partie plus fertile) que l’AOP Bandol.
Même attention, même savoir-faire.

  • Mont Caume blanc (Sauvignon, Clairette, Ugni)
  • Mont Caume rosé (Cinsault, Grenache)
  • Mont Caume rouge (Alicante, Cinsault)
  • Mont Caume rouge (Alicante, Mourvèdre)
    Cuvée Marguerite-Marie

Site internet du domaine: https://www.les-luquettes.com/fr

Alsace – Domaine Joseph Gsell

 

Orschwihr, coquet village, peuplé d’abord de vignerons, est connu pour sa tradition viticole ancienne, puisque, dès le VIIIème siècle, l’abbaye de Murbach s’y constitue un grand domaine.

Le domaine occupe des bâtiments spacieux autour d’une cour, dont l’ancienne cave sous la maison, date de 1691. Son premier pressoir datait de 1693. Le domaine est dans la famille depuis 1821. Actuellement l’exploitation est conduite par Nathalie et Julien Gsell.

Le vignoble, qui compte une dizaine d’hectares, est conduit en culture biologique depuis 2007. Les vignes se situent sur la colline calcaire du réputé Bollenberg, où l’on y croise une flore méditerranéenne, mais également sur le Pfingstberg et le Spiegel, tous deux classés Grand Cru.

Nathalie et Julien mêlent traditions, méthodes évolutives, respect de l’environnement, tant dans le vignoble qu’à la cave, pour produire des vins sains, fruités, prêts à être dégustés ou à vieillir en cave. Toutes ces exigences, un climat favorable, une bonne adéquation cépage-terroir, participent à la qualité des vins…

LES VINS DE TRADITION
Ces vins se veulent souples, fruités, agréables à boire, ce sont des vins typiques, destinés à l’accompagnement d’un repas. A boire dans les 5-6 ans.

  • L’EDELZWICKER : Vin blanc d’assemblage, désaltérant frais et droit.
  • LE SYLVANER : Vin frais, léger et désaltérant.
  • LE PINOT BLANC : Vin sec souple et gouleyant.
  • LE RIESLING : Racé, d’une remarquable harmonie entre la finesse de son fruité, l’équilibre de son corps et sa séduisante et discrète vivacité.
  • LE MUSCAT D’ALSACE : Son fruité inimitable, allié à une grande légèreté, en fait un vin d’une extrême séduction.
  • LE PINOT GRIS : Vin ample d’une rare opulence, capiteux et exprimant un caractère fumé parfois de sous-bois, tout à fait caractéristique.
  • LE GEWURZTRAMINER : Vin corsé et persistant, riche en arômes de fruits et d’épices.
  • LE PINOT NOIR : Le seul cépage alsacien à produire un vin rouge ou rosé fruité.
  • LE ROSE : Vin gouleyant facile à boire et à accorder à table.

LES CUVEES SPECIALES
Raisins d’une grande maturité. Vins d’une grande finesse aromatique, élégants et originaux qui sont la signature de la Maison. A boire dans les 6-8 ans.

  • L’INSOLENT : Vigne située sur les douces pentes du célèbre Bollenberg bénéficiant d’un microclimat exceptionnel. Toute la vinification de ce Sylvaner est réalisée en fût de chêne de 500 litres. Raisins d’une belle qualité offrant un vin puissant, gras, ample, légèrement boisé aux notes discrètes de vanille.
  • LE RIESLING CUVEE MODESTE : Vieilles vignes produisant un vin avec beaucoup de matière, ample et bien structuré, dont la rondeur est équilibrée par une finale fraîche.
  • LE PINOT NOIR CUVEE « P » : Vigne située sur le terroir du Grand Cru Pfingstberg (le nom du vin étant la première lettre de Pfingstberg). Coteau orienté Sud-Est, sol marno-gréseux, cultivé en terrasse sur la partie la plus pentue du Grand Cru. Après un passage de 18 mois en fût de chêne, ce vin révèle une très belle matière, des tanins joliment présents. Arômes de fruits rouges, cerise, griotte, des notes épicées avec une belle complémentarité de boisé parfaitement dosé.
  • PINOT GRIS CUVEE CESAR, GEWURZTRAMINER CUVEE ANNE MARIE : Sélection rigoureuse des meilleures parcelles, qui permet de vinifier ces vins capiteux, charnus, veloutés et long en bouche.

 

LES GRANDS CRUS : LE PFINGSTBERG ET LE SPIEGEL
Vins issus de terroirs d’exception du domaine. Authentiques, charnus et bien charpentés, de grande garde, à l’évolution tranquille mais garantie. A boire dans les 8-10 ans.

  • LE RIESLING GRAND CRU PFINGSTBERG : Coteau orienté Sud-Est, sol marno-gréseux offrant à ce riesling du tempérament et de la richesse. Vin gastronomique à forte identité minérale, aux arômes d’agrumes et de fleurs blanches.
  • LE GEWURZTRAMINER GRAND CRU PFINGSTBERG : Reflétant parfaitement son terroir marno-grèseux réputé donner des vins de garde à l’évolution longue qui expriment des arômes variétaux sur la rose et les épices discrets mais fins, il affiche sa rondeur tout en restant équilibré.
  • LE PINOT GRIS GRAND CRU SPIEGEL : Pente régulière, exposition au levant, de bonnes qualités hydriques font de ce cru un terroir propice à l’épanouissement du pinot gris et produisent un vin ample et gras au palais, d’une grande élégance.

LES CREMANTS BRUT BLANC ET ROSE :
Elaboré selon la méthode traditionnelle à partir de chardonnay pour le crémant blanc et de pinot noir pour le crémant rosé. A boire dans les 3-4 ans.

LES VINS D’EXCEPTION :
Vendanges tardives et sélection de grains nobles provenant de raisins récoltés en surmaturité et atteints de pourriture noble.

Visitez le site internet du domaine pour avoir plus d’informations : https://www.jgsell.com

Roussillon – Domaine Fontanel

En 2017, Elodie et Mathieu Collet ont repris le Domaine Fontanel situé à Tautavel dans le Roussillon. Ces deux jeunes vignerons, déjà formés aux méthodes de vinification et accompagnés la première année par leur prédécesseur, ont magnifiquement porté le flambeau du domaine et présentent une gamme de vins remarquable à partir de tous les cépages typiques de cette région : grenache noir, grenache blanc, grenache gris, syrah, mourvèdre, carignan, viognier, malvoisie, roussanne et muscat à petits grains.

  • Vins blancs et rosé : Rancio, Côtes Catalanes et Côtes du Roussillon
  • Vins rouges : Côtes Catalanes, Côtes du Roussillon, Côtes du Roussillon Villages, Côtes du Roussillon Village Tautavel.
  • Vins doux naturels : Maury, Rivesaltes ambré, Muscat de Rivesaltes

En 2019, le Guide Hachette des vins a sélectionné 7 de leurs vins et leur a adressé 14 étoiles et 3 coups de cœur, ce qui les place comme vigneron de l’année pour le Roussillon.

A ne pas manquer !

Site internet: http://domainefontanel.fr/fr/indexfr

Sud-Ouest, Gaillac – Domaine Gayrard

Tout près de Cordes-sur-Ciel, en limite nord du vignoble de Gaillac, le Domaine Gayrard est installé depuis 5 siècles à l’orée des Causses, terre de chênes, de pierres et de truffes.

Après plusieurs siècles de production viticole sur le Domaine, c’est dans les années 1950 que Maurice Gayrard a débuté la production et la commercialisation de vin en bouteille. La marque Gayrard & Cie, sous laquelle les vins sont commercialisés aujourd’hui, fait référence à l’aïeul fondateur mais aussi à l’appui familial sur lequel il a toujours pu compter. Après la reconversion du domaine familial en culture céréalière pendant presque 30 ans, la propriété est reprise en 2013 par Laure et Pierre Fabre, les descendants de Maurice. Désireux de ranimer la tradition viticole vieille de 5 siècles, ils décident de replanter des vignes sur les terres de leur arrière-grand-père.

Grâce à un terroir très propice à la vigne, Laure et Pierre Fabre ont très rapidement fait le choix de l’agriculture biologique (depuis 2016) et de la biodynamie (depuis 2019) pour mener leur vignoble de 30 hectares. Le terroir est constitué essentiellement de sols calcaires ou argilo-calcaires, offrant aux cépages diverses expressions. Le sol argilo-calcaire profond de la première partie du vignoble permet de donner complexité et richesse aux vins rouges. La seconde partie se situe sur un terroir calcaire aux sols peu profonds et caillouteux, qui contribuent à la minéralité des vins blancs et rosés.

La vigne n’est d’ailleurs pas la seule plante à se plaire sur ce terroir. Le chêne truffier y prospère également, et permet au Domaine de cultiver le produit d’exception qu’est la truffe noire.

Le vignoble compte actuellement 30 hectares de vignes (50% de rouges et 50% de blancs), dont la moitié est située au cœur du vignoble de Gaillac, sur la commune de Cestayrols (à 6 km de la cave). Il est composé de 7 cépages différents, dont une majorité est autochtone du Gaillacois et participe à la typicité d’un vignoble ancestral.

Adeptes des mono-cépages, Laure et Pierre Fabre impriment leur marque en créant des cuvées qui mettent en valeur les cépages traditionnels de l’appellation tels que Braucol, Duras, Loin-de-Loeil, Syrah, et élaborent des vins conviviaux et raffinés qui respectent terroirs et traditions. Leur ambition? Redonner sa dynamique à la propriété familiale en élaborant des vins d’aujourd’hui, conviviaux et raffinés, tout en respectant terroirs et traditions.

Beaujolais – Domaine Chignard

Appellation principale du domaine, Fleurie est l’un des 10 crus du Beaujolais. Située entre Moulin-à-Vent au nord (et avec qui les vins sont souvent comparés) et Chiroubles et Morgon au sud, Fleurie produit des vins parmi les plus concentrés du beaujolais

La famille Chignard est arrivée à Fleurie en 1900. Installé au lieu-dit Le Point du Jour à 292 mètres d’altitude fait face aux Alpes. Le domaine couvre environ 10 hectares. Avec Cédric qui a repris les rênes en 2007, c’est désormais la 4ème génération à la tête du domaine. Celui-ci s’inscrit donc dans une longue tradition familiale.

L’exploitation couvre 8 hectares en appellation Fleurie, principalement sur le secteur des Moriers (au nord de l’appellation) célèbre lieu-dit du cru Fleurie. Le sol est constitué de vieux granits roses très altérés, avec un peu de Piémont en surface. Les racines plongent en profondeur entre les feuillets des roches, ce qui favorise ainsi un excellent drainage tout en permettant à la vigne de garder de la fraîcheur les années chaudes.

Le Domaine Chignard possède également 1 hectare en appellation Julienas au lieu-dit Beauvernay avec des terrains plein Sud mais bénéficiant la nuit de courants frais. La parcelle de Juliénas repose sur un sol très caillouteux de roches bleues et de quelques roches volcaniques.

Enfin 80 ares sont plantés en Beaujolais -Village sur le secteur de Jullié à une altitude de 350 mètres, posés sur de la roche bleue.

Les vignes de cépage Gamay ont plus de 60 ans en moyenne, cultivées selon les méthodes de la lutte raisonnée. Les sols sont travaillés et labourés, la vigne est taillée en gobelet et les rendements sont toujours très maîtrisés. Récoltés manuellement, avec un tri à la parcelle, les raisins bénéficieront de 6 à 10 jours de cuvaison, en grappes entières en levures indigènes, avant d’être vinifiés. Le but est d’obtenir des vins fins et fruités, avec une bonne structure.

En termes de vinification, le domaine cherche à produire d’une très grande finesse, avec un fruit intense. Les raisins ne sont pas égrappés ou seulement partiellement, conformément à la méthode traditionnelle beaujolaise. La proportion de barrique, de fûts ou de cuves dépend pour l’élevage du millésime.

Le domaine dispose de deux cuvées. Le Fleurie issu du terroir Les Moriers, marqué par des arômes floraux et une grande souplesse en bouche et la cuvée « Vieilles Vignes », concentrée, avec de la longueur en bouche, des tanins bien présents et un grand potentiel de garde.

Préserver et conserver le patrimoine viticole familial est au cœur de l’esprit familial.

Production environ 45 000 bouteilles

Les cuvées :

  • AOP Beaujolais-Villages rouge
  • AOP Beaujolais-Villages rosé
  • AOP Fleurie Les Moriers
  • AOP Fleurie Cuvée spéciale
  • AOP Juliénas Beauvernay

Site web : www.domaine-chignard.fr

Adresse : DOMAINE CHIGNARD – Le Point du Jour – 69820 Fleurie

Bordeaux, Haut Médoc, Saint-Julien – Château de Lauga

Crus Artisans du Médoc, des racines et des hommes…

Depuis 7 générations, la famille Brun élabore les vins du Château de Lauga avec passion et respect du terroir.

Le vignoble du Château de Lauga, d’une superficie de 13 hectares, est situé au cœur du Haut-Médoc, sur les communes de Cussac-Fort-médoc et de Saint-Julien, à mi-chemin entre Pauillac et Margaux.

Les vignes du Château de Lauga ont un âge moyen de 30 ans et un encépagement composé de 55% de Cabernet Sauvignon, 40% de Merlot, 3% de Petit Verdot, 1% de Cabernet Franc et 1% de la très rare Carmenère.

En tant que cru artisan, la famille Brun participe activement à tous les niveaux des travaux sur la vigne, des vendanges réalisées manuellement, en passant par le chai jusqu’à la mise en bouteilles et la commercialisation. Ils ont opté, depuis plusieurs années pour une culture raisonnée. Le travail du sol ainsi que les différents apports sont raisonnés pour permettre à chaque parcelle de vigne d’exprimer au mieux son potentiel.

Viticulteurs depuis plusieurs générations, la famille Brun se doit de respecter son sol. La connaissance de leur vignoble, leur culture raisonnée et les rendements maitrisés garantissent la production de vins exprimant pleinement leurs terroirs.

Figurant au classement des crus-artisans, la qualité des vins du Château de Lauga est reconnue et confirmée par l’obtention de plusieurs distinctions. Dotée d’une belle robe foncée, leur vin se caractérise par un bouquet délicat, de la souplesse, beaucoup d’élégance et, comme la plupart des Hauts Médoc, d’une bonne aptitude au vieillissement.

L’exploitation produit quatre vins :

 Deux Haut-Médoc :

  • Château de Lauga – Haut-Médoc – Cru Artisan composé de 55% de Cabernet sauvignon, 40% de Merlot, 4% de Petit Verdot et 1% de Carmenere. L’âge moyen des vignes est de 30 ans. Ce vin a été récompensé en 2013, 2014, 2015, 2016, 2017. Ce haut-Médoc traditionnel, fruité et charpenté ravira les palais avec des plats de viandes grillées ou en sauce, des fromages ou simplement par lui-même en fonction des millésimes !
  • Cuvée Grand-Père – Haut-Médoc – Cru Artisan – composé de 70% de Cabernet Sauvignon et 30% de Merlot. La sélection des meilleures parcelles et cuves de l’exploitation donne un vin riche et ample. Cette cuvée accompagnera parfaitement des viandes rouges, sauces de gibier et fromages.

Deux Saint-Julien dont les vignes, situées sur la commune de Beychevelle, sont plantées sur les graves, au milieu des grands crus Classés de l’AOC Saint-Julien ! L’assemblage majoritairement Cabernet Sauvignon et Merlot confère aux vins un fort potentiel de garde tout en conservant beaucoup d’élégance grâce à une bouche ronde et ample avec des tanins fins et soyeux.

  • Château la Fleur Lauga – Saint-Julien – Cru Artisan assemblé de 90% de Cabernet Sauvignon et 10% de Merlot et élevé en barrique de chêne français 70% de bois neuf durant 16 à 18 mois Le millésime 2015 a été récompensé par 1 étoile au Guide Hachette des vins en 2019.
  • Petite Fleur du Château Lauga – Second vin du Château La Fleur Lauga, composé de 50% de cabernet Sauvignon et 50% de Merlot est élevé en barrique de chêne français 30% de bois neuf durant 14 à 18 mois.

Envie de vous renseigner sur le Château de Lauga ? N’hésitez pas à consulter leur site avant votre venue au salon : www.lauga.com

C’est une mine d’information sur leur travail et leurs vins mais aussi sur les vins et principe de vinification du Haut-Médoc !

Bergerac, Monbazillac – Château Le Terme Blanc


Situé sur les coteaux argilocalcaires dominant Bergerac, le Château Le Terme Blanc bénéficie de l’appellation Monbazillac « l’Or du Périgord ».

L’histoire du vignoble se Laurentpoursuit depuis 5 générations. A l’origine associé à l’élevage, le domaine s’est recentré sur son activité principale, la viticulture. La famille Russac, propriétaire récoltant, restructure le vignoble progressivement pour améliorer la qualité en conservant des vieilles vignes dont une parcelle centenaire, et en replantant certaine parcelle avec une densité plus élevée.

Vendanges à la main

Le château le Terme blanc est situé sur la commune de Rouffignac de Sigoulès. C’est un domaine familial de 44 hectares répartis sur trois communes. Le vignoble, en conversion Bio depuis 2014, couvre 24 ha. 14 ha bénéficient de l’AOC Monbazillac et 10 ha de l’AOC Bergerac. Les doses de cuivre et soufre sont le plus limitées possible et complétées par des purins d’orties et des décoctions de prêles. Les 20 ha restants sont plantés d’arbres et de culture.

Les vins, Bergerac rouge, Bergerac rosé et Monbazillac, produits dans les chais du domaine sont vendus en direct sur des marchés (c’est d’ailleurs lors d’une promenade sur le marché de Limeuil que j’ai fait leur connaissance), à la propriété ou en circuit long.

 

Les vendanges sont manuelles pour la récolte destinée à produire du Monbazillac. Le Monbazillac est issu de raisins surmuris botrytisés et vendangés par tries successives. Une partie des rouges est élevé en fût de chêne.

 

Tulipes sauvages (Tulipa sylvestris)

La famille Russac favorise au maximum la biodiversité en maintenant de nombreux arbres fruitiers, haies, fleurs et des espèces rares comme les tulipes sauvages qui poussent entre les rangs de vigne !

 

Le vins :

  • Monbazillac bio 2017 : 80% Sémillon, 15% Sauvignon blanc, 5% Muscadelle. Belle robe jaune dorée, pureté et complexité du nez. Parfait à l’apéritif et avec du foie gras, des desserts, du roquefort, melons et fraises, volaille ou poisson en sauce. Peut se déguster dès maintenant et encore bien évoluer durant de longues années.
  • Monbazillac 2016 : 80 % Sémillon, 10 % Muscadelle, 10 % Sauvignon blanc. Ce liquoreux délicat vous satisfera par sa fraîcheur et ses belles notes fruitées. Parfait à l’apéritif et bien sûr avec un foie gras, des desserts, du roquefort, melons et fraises, volaille ou votre poisson en sauce. Peut se déguster dès maintenant ou supporter de longues années de vieillissement.
  • Monbazillac 2009 – cuvée prestige : 95% Sémillon, 5% Muscadelle. Avec une attaque ronde, il a du volume en bouche et une belle harmonie. A l’apéritif, mais il est également l’accompagnement idéal du foie gras ou du melon. Il brille également avec le roquefort, les fraises ou les poissons en sauce. Peut se déguster dès maintenant ou encore bien évoluer avec les années.

 

  • Bergerac bio 2018 : 60% Merlot, 30% Cabernet sauvignon, 10% Malbec. Ce vin souple et très fruité offre des notes de griottes, de groseilles et d’épices. Il offre un nez au parfum de fruits rouges et une bouche charnue et parfaitement équilibrée. Pour un repas classique ou entre amis. Il s’harmonise parfaitement avec toutes les viandes et fromages. Garde de 10 ans.
  • Bergerac rouge 2016 – fût de chêne : 50% Merlot, 50% Cabernet Sauvignon. 12 mois en barrique bordelaise. Ce vin aux arômes de fruits rouges présente des notes épicées et grillées. Ses tanins puissants donnent à ce vin un excellent potentiel de garde. Il s’appréciera particulièrement avec les viandes et fromages. Peut se déguster dès maintenant (chambré) et s’appréciera encore plus avec les années.
  • Bergerac rouge 2015 : 75% Merlot, 25% Cabernet sauvignon. Ce vin plein de charme offre des notes de groseilles et d’épices, une bouche charnue et tout à fait équilibrée. Pour un repas classique ou entre amis. Il s’harmonise parfaitement avec toutes les viandes et fromages. Garde de 10 ans.

 

  • Bergerac rosé BIO 2019 : 70% Malbec, 30% Cabernet sauvignon. Ce vin bien équilibré se construit autour de notes fruitées et florales en finissant sur une bouche généreuse. Il accompagne avec bonheur tout un repas. Il s’apprécie plus particulièrement avec la charcuterie, les poissons, les grillades et les salades composées. Il se déguste jeune quand il exprime le maximum de sa richesse aromatique.

 

Vous voulez préparer votre venue au salon ? Consultez le site du Château Le Terme Blanc  qui fourmille de belles photos sur le domaine :
www.chateau-letermeblanc.jimdo.com

Languedoc Minervois – Domaine Les Combes Cachées

Le Minervois est situé sur le piémont de la Montagne Noire, limité au sud par le cours de l’Aude et le canal du Midi. Cette région tire son nom de Minerve, cité perchée sur un éperon rocheux sublime creusé dans le causse par la Cesse et le Brian et célèbre forteresse “hérétique” cathare. Le Minervois possède la nudité et l’aridité des zones méditerranéennes où la vigne alterne avec des collines couvertes de pins, chênes verts, oliviers et garrigue.

Comme tout au long de la voie Domitienne et ses dérivations, ce sont les Romains qui y ont planté les premières vignes. Depuis des siècles donc le Minervois produit du vin. Ceux produits de nos jours sont majoritairement des vins rouges charpentés, aux tanins soyeux, aux arômes de fruits mûrs et de bonne garde. L’appellation actuelle (AOC Minervois) date de 1985 et c’est en son cœur qu’a été créée la première appellation « village » du Languedoc, Minervois-La Livinière en 1999.

L’aventure du Domaine Les Combes Cachées a débuté en 2015 lorsque trois amis, passionnés de vins décident de créer un nouveau domaine viticole. Demander leur de vous raconter cette aventure…. Le domaine, à dominante argilo-calcaire et en conversion bio est actuellement constitué de 12 hectares répartis sur 18 groupes parcellaires s’étalant sur les communes de La Livinière et de Siran, au cœur de l’appellation Minervois-La Livinière. Cette grande diversité de parcelles confère au domaine une grande richesse de terroirs et de cépages.

Le domaine propose en AOC Minervois un vin rouge (Syrah, Grenache noir, Cinsault, Carignan) dont nous (la commission salon) avons eu la chance de déguster le premier millésime (2015), probablement épuisé maintenant…. ; un vin blanc superbe d’équilibre et d’accents floraux (Grenache blanc, Roussanne) et un vin rosé (Grenache noir, Syrah). La belle expression du terroir se retrouve dans les Minervois-La Livinière, en rouge exclusivement (Syrah majoritaire, Grenache noir, Cinsault, Carignan) qui bénéficient d’un élevage de 18 mois, dont 12 en fût de chêne (1/3). Trois vins de cépage (IGP Pays d’Oc) très intéressants voire surprenants mais produits en quantité limitée complètent la gamme: un Pinot Noir, un Malbec (ou Côt) et un Viognier.

Les Combes Cachées, 34210 Siran.
http://les-combes-cachees.fr/

Lorraine Toulois – Maison Crochet

Située à Bulligny, petit village lorrain à une trentaine de kilomètres au sud-ouest de Nancy (près de Toul), la Maison Crochet est une exploitation viticole familiale travaillant près de 5 hectares de vignes.

Depuis 2017, l’exploitation est en conversion bio sur tous les cépages blancs, soit environ 20 % de la surface du domaine. La Maison Crochet produira donc dans un premier temps 3 vins bio : un effervescent bio pour la Cuvée Les Blaissières, un vin bio Chardonnay et un vin bio Auxerrois.

Elle élabore ses vins à partir des 4 cépages cultivés sur le domaine :

  • Gamay (2,6 ha – 60 % de nos surfaces) : Le Gamay sert pour l’élaboration de la Cuvée Crochet et pour le vin gris. Ses arômes de fruits conviennent idéalement pour des vins effervescents. On pourrait le comparer au Pinot meunier en Champagne car il apporte beaucoup de fruité au vin.
  • Pinot noir (0,90 ha – 20 % de nos surfaces) : Cépage dont la réputation n’est plus à faire, il peut être vinifié pour la méthode traditionnelle comme un blanc ou en macération pour un vin rouge. Pour l’effervescent, il apporte de la structure à l’assemblage. Il est moins sec qu’un gamay. Pour le vin rouge, il est vinifié en mono-cépage avec ses arômes caractéristiques de fruits rouges, principalement la cerise et des tanins ronds.
  • Auxerrois (0,45 ha – 10 % de nos surfaces) : L’Auxerrois est un cépage que l’on retrouve uniquement dans le grand-est de la France et au Luxembourg. Son cycle végétatif est court. La chute de l’acidité peut être très rapide ce qui demande une date de vendange très réfléchie et au jour près. Pour la vinification en méthode traditionnelle, ce sont les premiers raisins cueillis. En vin tranquille, on laisse murir les raisins une dizaine de jours supplémentaires.
  • Chardonnay (0,45 ha – 10 % de nos surfaces) : autorisé à le planter à titre expérimental qu’en 2012.  Comme l’Auxerrois, il est vinifié aussi bien en vin tranquille qu’en effervescent, selon les rendements de l’année.

Vins et produits proposés :

Vins effervescents méthode traditionnelle, spécialités de la Maison Crochet : Bulles ‘rosé’ et ‘blanc de blancs’ avec les Cuvée Crochet et Cuvée Les Blaissières.
Vin gris élaboré à partir du Gamay
Vins blancs à base de l’Auxerrois et du Chardonnay
Vin rouge. Le « Wil’Wein », un Pinot Noir élevé en fût de chêne de 9 à 12 mois.
Et une originalité, le ‘Bergalant’, un vin aux fines bulles bergamotées

Elaboration des vins : Autonomes dans toutes ses étapes de production, chaque parcelle du domaine est vinifiée séparément pour laisser le terroir s’exprimer et offrir une palette aromatique variée lors des assemblages.

  • 85 % de l’exploitation est sans désherbant. Le travail du sol, l’enherbement permettent aux raisins de puiser le meilleur de chaque sol tout en créant un microclimat propice à une maturation optimale du fruit.
  • Les rendements sont adaptés en fonction du type de vin produit sur chaque parcelle.
  • Les vendanges sont manuelles pour préserver l’intégrité des raisins jusqu’au pressoir et permettre un tri soigné lors des millésimes difficiles.
  • Vendanges manuelles ; les raisins sont aussitôt pressés grappes entières, avec la rafle. Les jus obtenus sont séparés en deux selon la méthode champenoise. On distingue donc la cuvée, premier jus, et les tailles, deuxième jus.
    Le pressurage est soigné et fractionné pour en tirer la pureté des jus.
  • Double fermentation : chaque parcelle est vinifiée séparément pour mettre en avant les terroirs. A la fin de la fermentation alcoolique, le vin démarre la seconde fermentation, appelée malolactique, qui a pour but d’assouplir le vin. Cette seconde fermentation est réalisée pour les méthodes traditionnelles mais aussi pour les vins tranquilles. A la fin de la fermentation malolactique, le vin est soutiré et va se reposer tout l’hiver.

Comme l’exprime la famille Crochet : « Notre quête est celle de vins différents ayant leur propre authenticité résultant d’une symbiose entre le sol Bulignacien, le climat lorrain et l’Homme ».

Recommandée par un des vignerons venus au Salon, la Maison Crochet et ses vins sont de belles découvertes que nous espérons vous faire partager.

Site internet : www.maisoncrochet.com
Adresse : Maison Crochet – 7 rue saint Vincent – 54113 Bulligny

 

Côtes du Rhône Saint-Péray, Saint-Joseph, Crozes-Hermitage, Cornas – Domaine Rémy Nodin

Fondé au XIIème siècle le domaine de la Beylesse est un solide et noble corps de ferme fortifié. Propriété de la famille Nodin depuis 1910, Rémy et son épouse Amandine sont la quatrième génération. Ils continuent à écrire l’histoire du plus vieux domaine en activité de Saint-Péray.

A 22 ans il crée le domaine Rémy Nodin avec 1 hectare de Saint-Péray en fermage à ses parents. Son premier millésime 2008 ne tarde pas à se faire remarquer. Il est loin désormais le temps où l’enfant écrasait ses raisins et s’étonnait de ne produire que du vinaigre !

Rémy est animé par le devoir d’honorer ses aïeux et de perpétuer le domaine..

Rémy et Amendine Nodin ont  à cœur de vous proposer des vins uniques, exprimant le terroir et le millésime.

Ces objectifs sont intimement liés aux processus de vinifications naturelles et traditionnelles mis en œuvre au domaine. Le temps de l’élevage en barrique et du vieillissement des flacons en cave est un temps nécessaire à la finesse et à la pureté des vins d’excellence.

4 Grands crus : Saint-Péray –  Crozes-Hermitage – Cornas – Saint Joseph

Le travail en cave a pour objectif d’obtenir des vins uniques, droits, exprimant le terroir et le millésime. Les vinifications sont naturelles et traditionnelles, les vins sont vieillis de 12 à 42 mois dans nos caves avant d’être commercialisés.

Les Fleurs de Lys :

  • Saint-Péray LYS FLORISSANT : issu d’une vigne exclusive, dont l’origine remonte au XIII siècle ; Brut nature, 0g/l de sucres – Edition unique de 712 bouteilles
  • Saint-Péray LE SUCHAT : c’est la plus vieille vigne du domaine, plantée en 1936 par Ernest et Paul Nodin. Cette cuvée exceptionnelle, sélection massale de 80 % de Marsanne et 20% de Roussanne, est embouteillée dans un prestigieux flacon, ciré a la main comme autrefois. Ce lieu-dit le Suchat est une tête de coteau sablo-limoneux qui compte parmi les sols historiques de l’appellation Saint-Péray. Chaque année seulement 800 exemplaires sont produits.

Les Parcellaires :

  • Cornas LES EYGATS : Cornas, signifie « terre brulée » en celte. Les sols granitiques d’origine volcanique donnent à cette appellation un caractère exceptionnel. Lorsque l’on ouvre une bouteille des Eygas, c’est toute l’excellence et le potentiel de la Syrah qui s’exprime.
  • Le Saint-Joseph GUILHERAND : La cuvée Guilherand est produite sur les parcelles les plus méridionales de l’appellation, sur un sol calcaire voire de marne. Cette particularité unique confère au vin une grande finesse aromatique de petits fruits rouges et d’épices douces.
  • Crozes-Hermitage LE MAZEL : La Blache du Mazel est la maison où fut mis au monde Ernest Nodin fondateur du domaine. Cette cuvée est un hommage à ce lieu et aux profondes racines agricoles de la famille Nodin.
  • Le Saint-Péray La Beylesse : La cuvée du commencement, née en 2008, elle est issue d’une sélection de raisins, 100% Marsanne et en coteau au lieu-dit la Beylesse. La richesse de ce vin provient de son sol argilo-calcaire, unique sur l’appellation. Dans nos caves une sélection des meilleurs jus, vinifiés en barriques à basse température et élevés 11 mois sur lies fines lui confère des notes grillées et de fruits blancs telles que la poire ou l’abricot.
  • Le Saint Peray EXTRA BRUT : Depuis 1829, les grands vins mousseux de Saint-Péray ont fait l’apogée de cette appellation. Tombé dans l’oubli après les deux guerres, ce prestigieux produit a failli disparaitre. En 2011, Rémy Nodin souhaite perpétuer cette tradition locale et récolte les premiers raisins pour l’élaboration de cette méthode traditionnelle. L’Extra Brut est un vin sans sucre ajouté, il exprime un Saint-Péray à l’état pur.

Les Classiques :

  • Saint-Péray : Association de 90% de Marsanne et 10% de Roussanne, le Saint-Péray classique est une sélection de plusieurs lieudits, la Beylesse, le Grand Plantier et Julière. Vinifié 1 mois à basse température et vieilli 6 mois en cave sur lie fine.
  • IGP Collines Rhodanienne Segovellaunes rouge : 100% Syrah cultivé sur la commune de Saint-Péray.
  • Segovellaunes rosé : IGP des Collines Rhodaniennes 100% Syrah cultivé sur la commune de Saint-Péray est en fonction du millésime un rosé de saignée ou un rosé de pressée.

Site web : www.remy-nodin.fr
Adresse : Domaine Rémy Nodin –  La Beylesse – 07130 Saint-Péray